Secouons les exploitants !

Pourquoi tant de discrimination pour les films français 3D ?

 

Je viens d’apprendre que, malgré les 60% de cinémas proposant au moins un écran 3D dans leur exploitation, les producteurs 3D français avaient de grandes difficultés à exploiter au cinéma leurs films en 3D relief.

Un exemple d’actualité : Zombillénium

Dernière sortie française en 3D, le producteur du film a un mal fou à trouver des exploitants acceptant sa version 3D. La version 2D OK, mais pas la version en Relief. Il n’a pu convaincre qu’une poignée d’exploitant seulement pour tout le territoire national.

Pourtant ces mêmes exploitants sont bien moins regardants pour donner accès à leurs écrans aux blockbusters 3D américains violents où la loi du plus fort triomphe avec une moralité très simpliste.

Les films français 3D seraient-ils trop poétiques, trop réfléchis et trop porteurs de valeurs humanistes pour divertir intelligemment le Grand Public ?

Faut-il encore une fois que la France, pays des quotas, soit obligé d’en imposer aux exploitants pour que les films 3D français soient diffusés équitablement en salle au moins dans leur propre pays et de la même manière que leurs homologues 3D US ?

Qu’en pensez-vous ?

Les commentaires, ci-dessous, sont ouverts à vos avis.

 

La 3D qui rit.

 

 

© LaTV3D – Novembre 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *