2018 sans lunettes !

Le CES (Consumer Electronic Show) qui a eu lieu à Las Vegas il y a quelques semaines a été le théâtre d’annonces importantes pour tous les passionnés de 3D.

Plusieurs exposants exposaient leurs écrans 3D sans lunettes, du téléphone à l’écran 84 pouces. Rien de bien extraordinaire, direz-vous, puisque c’est le cas depuis des années déjà, sans conséquences directes pour les consommateurs que nous sommes.

Gilles Marcellier, Pierre Allio (Alisocopy) et Sylvain Grain (Président de l’association UPD3D) lors de la remise du prix Lumière à Pierre Allio en 2016 au 3D Stereo Media, pour son travail de recherche sur la 3D sans lunettes.

Le premier fut Alioscopy il y a de nombreuses années. Pionnier de l’autostéréoscopie (la 3D sans lunettes), Pierre Allio et son équipe travaillent dans leur laboratoire, depuis les années 80, sur des écrans dont la qualité a atteint, depuis longtemps, le stade de l’exploitable vers le grand public.
L’équipe d’Alioscopy développe non seulement la couche lenticulaire posée sur la dalle mais surtout, et c’est là l’essentiel, le logiciel qui va « créer » la 3D à partir d’un fichier SideBySide.
Nous avons eu l’occasion de tester à de nombreuses reprises les écrans Alioscopy et d’apprécier la qualité exceptionnelle de leur image. Devant un tel écran, il ne manque que les pop-corns !
Plagié, copié depuis des années, Alioscopy n’avait pas de stand sur le CES cette année, mais tout ce que l’on pouvait y voir dérive de ses recherches…

Cette année au CES, la différence notable tient dans le fait que des annonces ont été faites par les constructeurs présents, qui jusqu’alors avaient soigneusement évité d’aborder le sujet de la sortie grand public.
RED avait surpris tout le monde l’été dernier en annonçant son téléphone « holographique » (un téléphone 3D sans lunettes en fait…), mais depuis, c’était le silence radio. Effet d’annonce ou réel produit, personne n’en savait rien, exceptés quelques privilégiés triés sur le volet qui avaient eu l’appareil en main, mais sans possibilité de l’utiliser et encore moins d’en filmer une démonstration.

Mais le CES 2018 au vu enfin sortir la première annonce de lancement officiel d’un écran 3D vers le grand public ! UltraD (la marque de StreamNetworks) ont été les premiers à dégainer avec dans un premier temps l’annonce d’une annonce importante en terme d’écrans à destination du grand public.
Très vite cette annonce d’une annonce s’est transformée en annonce d’un lancement de produit grand public pour la fin 2018, basé sur une dalle 8K qui permettrait de regarder de la 3D4K sans lunettes !

Un écran UltraD installé au Show-Room Toyota sur les Champs-Elysées

Nous avons pu tester la génération précédente d’écrans UltraD (basés sur une dalle 4K) et c’était déjà assez bluffant, même si quelques imperfections subsistaient. Mais il était déjà possible avec cet écran au prix relativement abordable d’environ 6000€ (rappelons nous que les premiers écrans HD valaient bien plus que cela…) de regarder confortablement un film, assis sur son canapé !
UltraD annonce donc une nouvelle génération d’écrans basés sur des dalles 8K, du 27 au 65 pouces, mais également une tablette.
Nous devons rapidement avoir en test cette nouvelle génération d’écran UltraD, nous ne manquerons pas de vous tenir informés.

Immédiatement, la riposte s’est organisée et le tandem Dimenco-KDX a également annoncé la disponibilité d’écrans 3D sans lunettes pour le grand public avant la fin de l’année 2018.
KDX, nous les connaissons bien pour avoir en test un certain nombre de leurs téléphones 3D en test dans les locaux de LaTV3D, comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessous.

Jarred Land/RED

Suivant cette tendance, RED a refait un peu de communication autour de son téléphone « Holographique » et annoncé une date de sortie également pour l’été 2018. Ce téléphone, semble bluffant d’après les premières réactions des personnes sélectionnées pour le tester.
On voit sur cette photo la réaction de David Fincher lorsqu’il a eu le téléphone entre les mains !
Doté d’un écran 5,7 pouces, le RED Hydrogen est un téléphone qui devrait tout de même coûter la bagatelle de 1200$…

Depuis lors, les langues se délient et même si il n’y a pas encore d’annonces officielles, il semble que des constructeurs dont les noms sont plus connus du grand public devraient également faire des annonces d’ici la fin de l’année.

Alors, 2018, année de la 3D sans lunettes ? Il semblerait que c’est bien parti !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *